Une femme qui choisit d’avorter prend le risque de ne plus pouvoir avoir d’enfant plus tard ?

Faux.

Une Interruption Volontaire de Grossesse pratiquée dans un Planning Familial ou un hôpital est effectuée par des médecins formés à ce type d’intervention.  Il n’y a donc pas de risque particulier pour la santé de la patiente ni de conséquences sur sa capacité à avoir des enfants plus tard.  Afin d’assurer un suivi complet de la patiente tout au long de l’intervention, le médecin la rencontre trois fois :

– quelques jours avant l’intervention, pour s’assurer de l’état d’avancement de la grossesse et prendre connaissance de la situation et de l’état de santé de la patiente.

– durant l’intervention proprement dite.

– quelques jours après l’intervention, pour s’assurer que la patiente s’est bien remise de l’intervention.

Bookmark the permalink.

Comments are closed.